COVID-19: une liste incomplète d’actions de résistance à la pensée unique

Au fur et à mesure que je cherche des informations, je me rends compte qu’il y a beaucoup de personnes et d’associations qui résistent à l’appel de la doxa de ce monde corrompu. J’utilise ce terme fort à dessein, non pas dans son sens extrêmement restreint actuellement, sous-entendant presque toujours « acheté » ou « vendu », mais dans son sens beaucoup plus large de abîmé, décomposé, dénaturé, détérioré, etc. On est devenu (ou toujours été?) « con » dans le sens très bien développé par Jacques Généreux dans un entretien vidéo récent (26/11/2022) « La bêtise a pris le pouvoir ! Comprendre le cerveau de nos élites » .

Les listes ci-dessous sont très personnelles et très petites car je trouve ces noms, ces livres, articles ou vidéos le plus souvent par hasard.
Néanmoins, je les mettrai à jour à chaque fois que je trouverai un autre trésor.

Les personnalités

Mis à part le Professeur Didier Raoult, LA personnalité de premier rang qui, bien que ne voulant jamais entrer dans le débat politique, s’est toujours trouvée attaquée de toutes parts parce que très ferme sur sa position scientifique et médicale, je dresse ma liste personnelle des personnalités que j’ai découvertes au fur et à mesure de mes lectures, et que j’admire pour leur rigueur et leur courage.

Les deux premières personnes que j’ai remarquées, attirant l’attention sur les dangers de l’attitude officielle adoptée, sont les suivantes.

Le Professeur Christian Perronne, Professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université de Versailles et chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches jusqu’en décembre 2020, avec une interview du 02/06/2020 « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? »

Le Dr Christian Velot, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, dont le ne cite que deux présentations: « COVID-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe » (26/12/2020) et « Ne faisons pas un remède pire que le mal » (29/06/2021).

Ensuite, je veux saluer la ténacité et le courage d’une multitude d’autres personnes, connues ou moins connues.

Cécile Maïchak, notamment pour les doctothons qu’elle a organisés en décembre 2021 et 2022.

Le Dr Alain Colignon, chirurgien vasculaire belge. Révolté par les injonctions venues d’en haut, il a osé critiquer l’Ordre des médecins et la ligne officielle. Il a continué à exercer selon la déontologie, assumant tout à fait ce qu’on lui a interdit de faire. Il a été suspendu pour deux ans du droit d’exercer l’art médical. Il a créé le nouvel Ordre Universel des Praticiens de la Santé (OUPS).

Le Dr Benoît Ochs, médecin généraliste luxembourgeois, suspendu pour un an par l’Ordre des médecins en 2021. Non seulement il a continué à soigner ses patients malgré les avis contraires des autorités sanitaires, mais il a également alerté sur les anomalies qu’il avait détectée chez ses patients vaccinés. Il se défend actuellement dans une procédure en justice.

Le Dr Louis Fouché, médecin anesthésiste-réanimateur français, qui remet en question la politique sanitaire depuis le début de la crise COVID, fonde le collectif ReInfoCovid France. Avec Stéphane Chatry, ils ont écrit un livre et réalisé un long-métrage du même nom: Tous résistants dans l’âme.

Le Dr Geert Vanden Bossche, vétérinaire et docteur en virologie belge, il critique la politique COVID des gouvernements. Il met en garde en particulier contre les risques de vaccination des enfants.

Le Dr Amine Umlil, pharmacologue et juriste français, révoqué du corps des praticiens hospitaliers le 4 février 2023 pour « des actions de propagande anti-vaccinale durant la crise sanitaire ». Et également convoqué le 19/10/2023 à Paris devant la Chambre de discipline de l’ordre national des pharmaciens, qui rend, le 6/11/2023, sa décision sur le fond alors qu’elle ne pouvait pas le faire ! on est dans Kafka …

La Dr Laurence Kayser, gynécologue belge, comparait en appel devant la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins le 7/11/2023. En première instance, elle avait été condamnée à trois mois de suspension pour son franc-parler et sa critique de la politique sanitaire. La docteure Kayser a eu le tort de dire en public :
1) qu’il fallait soigner les malades du Covid et non refuser de les recevoir en les renvoyant chez eux avec du paracétamol,
2) que les vaccins du Covid provoquent des effets secondaires graves chez un nombre anormalement élevé de vaccinés, et elle l’a dit en citant… les chiffres officiels !

Les auteurs et leur ouvrage

Anne Dumont, ingénieure civile et assistante sociale belge, COVID-19, des experts et ministres dignes de confiance ?, Medicatrix, 15/10/2022.

Pierre Chaillot, statisticien français, Covid 19, ce que révèlent les chiffres officiels, L’Artilleur, 18/01/2023.

Alexandra Henrion-Caude, docteure généticienne franco-britannique, Les apprentis sorciers, Albin Michel, 08/03/2023.

Christine Cotton, biostatisticienne française, Tous vaccinés, tous protégés ?, Tredaniel La Maisnie, 08/06/2023.

Martin Zizi, docteur en biophysique, professeur de physiologie, Lettre au pleurnichard du 16 rue de la Loi et au Peuple Belge !, contenant les liens vers les documents scientifiques envoyés dès juin 2020 !

M.Bureau, L. Annemans, F.Caruso, C.Cotton, C.Delrée, D.Doat, C.Fallon, F.Goaréguer, JM.Longneau, P.Meyer, L.Mucchielli, E.Paul, B.Rentier, M.Rosenzweig, N.Thirion, M.Wathelet, M.Zizi, 19 co-auteurs et experts, COVID-19. Crise sanitaire? Crise sociétale?, Ed. Medicatrix, 15/10/2022

Les associations et collectifs

Covidrationnel est une équipe interdisciplinaire principalement composée de professeurs et chercheurs d’universités belges, visant à apporter des éclairages, réflexions, questionnements ou solutions transversales et complémentaires sur la crise de la COVID en Belgique.

Bon Sens Belgique est née en 2020 du rassemblement de quelques citoyens déroutés par la gestion de la crise COVID, abasourdis face à une société qui, presque entière, semblait avoir perdu tout bon sens. Rassembler, informer, réinformer, partager pour ensemble garder notre bon sens, et si possible contribuer à ramener un peu de lucidité autour de nous, telle est la mission que se fixe Bon Sens Belgique. À noter par exemple, la distribution par l’association d’un Formulaire de consentement éclairé et de responsabilité civile et pénale.

ReInfoSanté Belgique est un collectif belge de soignants, médecins et scientifiques universitaires qui désire mener des actions de ré-information sur la crise sanitaire alors que les médias officiels font de la désinformation systématique, et également dire « non » aux abus de pouvoir des autorités sanitaires et politiques, demander l’ouverture d’un véritable débat démocratique.

Notre Bon Droit, communauté belge autour des enjeux démocratiques soulevés par les crises successives auxquelles nous devons faire face.

Cet article est publié dans la(les) catégorie(s) Opinion